Santé bien-être : à chaque âge, taille et morphologie, le poids idéal

Santé bien-être : à chaque âge, taille et morphologie, le poids idéal

7 août 2020 0 Par Sarah

Avoir le physique d’une star, ou le corps parfait comme ceux affichés sur les réseaux sociaux, c’est notamment le rêve de tous. Cependant, cela ne rime pas forcément avec la santé. Pour préserver cette dernière, il convient d’avoir le « poids santé ». C’est celui qui avant tout vous permettra de vous sentir à l’aise. Il dépend surtout de votre âge, de votre taille, mais aussi de votre morphologie. Découvrez dans ce post comment le calculer et comment l’atteindre.

Le « poids santé » selon la forme corporelle, la taille et l’âge

En vous fixant un objectif illusoire, vous faites du mal à vous-même. Eh oui, malgré vos efforts et la consommation de gélules minceur que vous pouvez trouver sur le site MONACOSMETIC pour atteindre un poids plus bas, la balance n’indique que les mêmes chiffres. Vous voilà alors dans une grande frustration.

Pour éviter de souffrir et d’être frustré, oubliez votre objectif irrationnel. Votre « poids santé » n’est forcément pas le même que celui que vous souhaitez. Il dépend surtout de la forme de votre corps, de votre taille et de votre âge et se détermine par un simple calcul scientifique.

  • Si votre morphologie est « large », votre poids « santé » se calcule comme suit :

((Votre taille en cm – 100) + (votre âge en année / 10)) x 0,9 x 1,1

Si par exemple votre taille est de 160 cm et que vous avez 30 ans, votre « poids santé » est 62,97 kg.

  • Si votre morphologie est « fine », la méthode pour calculer votre poids « santé » est :

((Votre taille en cm – 100) + (votre âge en année / 10)) x 0.9 x 0.9

En prenant les mêmes chiffres que l’exemple précédent, votre poids idéal est 62,43 kg.

  • Avec une morphologie normale, on définit le « poids santé » en réalisant le calcul suivant :

((Votre taille en cm – 100) + (votre âge en année / 10)) x 0.9

En se servant toujours de l’exemple précédent, votre « poids santé » est : 62,7 kg.

Conseils et astuces pour obtenir votre « poids santé »

Pour atteindre votre « poids santé », il suffit d’adopter une bonne hygiène de vie :

  • Faites du sport régulièrement

Des exercices physiques réguliers sont bien connus pour préserver la santé, mais ont aussi l’avantage d’être un allié minceur. En effet, il n’y a rien de mieux que le sport, pratiqué régulièrement, pour se débarrasser des graisses accumulées et d’avoir un corps bien tonifié. Pour garder votre motivation, adonnez-vous à votre sport favori, toutefois, n’en faites pas trop. Avec une heure de sport par jour, vous pouvez trouver un bon résultat.

Pour ce qui est des personnes âgées de plus de 65 ans, il est conseillé de pratiquer 30 minutes ou plus d’entraînement d’une intensité modérée sur une fréquence de 5 fois par semaine. Procéder également à des séances d’étirements et de renforcement musculaire de 2 à 5 fois par semaine.

  • Adoptez une alimentation saine et équilibrée

Pour perdre du poids, il est conseillé de consommer des aliments naturels et bios. Privilégiez donc les fruits et les légumes. De plus, il est fortement conseillé de consommer moins de matières grasses. L’essentiel est de manger des aliments qui apportent à votre corps les nutriments dont il a besoin. Veuillez également à manger à des heures fixes. Le grignotage entre les repas est à éviter. Mais vous pouvez tout de même prendre un petit encas le matin et un goûter l’après-midi.

Les aliments consommer bio pour être toujours en bonne santé. Il existe plusieurs aliments à manger bio sur le marché qui pourront vous apporter le nécessaire dans votre box repas bio pour garder votre organisme en parfaite santé.

  • Ayez un sommeil de qualité

Une personne qui dort suffisamment peut mincir durablement. Au contraire, celle qui ne dort pas suffisamment aura tendance à grossir. La raison en est que le manque de sommeil augmente l’envie de manger. Après tout, c’est ce qui arrive lorsque la ghréline abonde dans l’organisme. La ghréline est l’hormone qui stimule l’appétit. Notre corps en secrète beaucoup plus que d’habitude lorsque l’on manque de sommeil.